Luxmètre T10A-MA

T-10A

La dernière génération des luxmètres Konica Minolta, le T-10A, remplace les modèles de la série T-1, qui ont rencontré un immense succès dans le monde. Ces instruments portatifs, compacts et très simples d'emploi permettent de mesurer des sources lumineuses intermittentes, peuvent être raccordés les uns aux autres pour former des unités de mesure multipoints, et sont faciles à commander depuis un PC. Ils disposent d'une plage de mesure extrêmement large, qui va de 0,01 to 299 000 lx avec sélection automatique de la gamme, ainsi que d'un écran à cristaux liquides rétro-éclairé de grandes dimensions. Tout cela avec le niveau de précision qui a fait la renommée de Minolta et dans un boîtier compact et léger.

Documentation :      Fiche technique :       Manuel : 

Domaines d'application


Les luxmètres Konica Minolta sont employés pour mesurer la luminosité et la quantité de lumière ambiante. Il est même possible de mesurer des valeurs moyennes et des éclairements. Leurs applications comprennent par exemple la mesure de l'éclairement des rues et des lieux de travail, la production de lampes, ainsi que des applications en architecture, sylviculture et agriculture. Leur déploiement dans des lieux difficiles d'accès ou sous l'eau est possible, ainsi que la mesure de surfaces très vastes et de projecteurs (lumens ANSI) en raccordant en série plusieurs têtes réceptrices. Les valeurs mesurées peuvent également être visualisées sous forme de graphique, et même entièrement automatisées à l'aide du logiciel pour PC.


Principe de base


Comme leur nom l'indique, les luxmètres mesurent des lux (lx). C'est l'unité qui décrit  l'éclairement E, c'est-à-dire la quantité de lumière qui arrive en un lieu donné ou les lumens (F) qui éclairent une surface donnée (A) :

E=F/A

Dans la nature, l'éclairement varie entre environ 0,01 lx par une nuit sombre de nouvelle lune à environ 100 000 lx au milieu d'une belle journée d'été. L'éclairement des lieux de travail vaut normalement 1000 lx environ, de nombreuses normes spécifiant des valeurs minimales pour les lieux de travail. Dans certains pays, l'unité pied-candela (fcd) est également utilisée pour désigner l'éclairement. Naturellement, le T-10 peut également travailler dans cette unité si on le désire.

1 fcd = 1 lm/ft² = 10,764 lx

Les luxmètres de la série T-10A peuvent également mesurer un éclairement intégré sur une période de jusqu'à 9999 heures ; il détermine alors l'exposition H en lux.heures (lxh). C'est la mesure de la quantité de lumière qui arrive sur une surface donnée pendant une période donnée (t), par exemple la quantité de lumière reçue par une plante en une journée :

H = E · t

Grâce à la possibilité de raccorder jusqu'à 30 têtes réceptrices en série, les instruments de la série T-10 peuvent être intégrés à un système de mesure des lumens ANSI de projecteurs. L'unité lumen (lm) désigne le flux lumineux (F) émis par le projecteur. Il est mesuré indirectement à l'aide de 9 têtes réceptrices, par l'intermédiaire de la lumière qui arrive sur une surface donnée.


Modèle à capteur réduit T-10MA


L'instrument idéalT-10A dans les endroits peu accessibles. Équipé d'une tête réceptrice de seulement 16 mm de diamètre (zone de mesure de diamètre 14 mm) et d'un câble de 1 mètre, il vous permet de mesurer des zones limitées ou difficiles d'accès. La tête réceptrice du T-10MA peut être combinée avec la tête réceptrice normale du T-10A au sein d'un système de mesures multiples. Toutes les autres fonctions sont identiques à celles du modèle de base T-10A.

 

Creation web - Référencement - Creawe Service